Deleuze prophète en Turquie

Deleuze prophète en Turquie

Alain Beuve-Méry

 

[…]  A cela s’ajoute la traduction en turc de la quasi-totalité des livres et articles du philosophe, à l’exception notable de L’Anti-Œdipe et de Mille plateaux. Les maisons d’édition Baglam – spécialisée dans les sciences humaines – et Kabalci, créées après le coup d’Etat de 1980, ont lancé le mouvement. Le flambeau a depuis été repris par Norgunk, un petit éditeur stambouliote indépendant. Alpagut Gültekin et sa femme ont fondé leur maison en 2002, en hommage à Jérôme Lindon, longtemps directeur des éditions de Minuit, avec lesquelles ils entretiennent des liens privilégiés.

Outre Deleuze, dont il a déjà publié sept titres – le prochain sera celui sur Nietzsche -, Alpagut Gültekin édite Samuel Beckett, Henri Michaux, Tristan Tzara et Bruno Latour, ainsi que des poètes et essayistes turcs, mais pas de fiction. Ses traductions sont très soignées, ses livres aussi, imprimés sur du papier venant d’Italie et reconnaissables à leur couverture jaune, qui ressemble à celle de Verdier en plus mat. Réputé très exigeant, l’éditeur exerce un magistère en solitaire. Il publie moins de dix titres par an et les tire entre 1 000 et 2 000 exemplaires, mais son audience est réelle. Depuis 2006, il fait paraître aussi une revue, Doxa, qui propose des articles sur la philosophie, les beaux-arts et le cinéma (Godard, Sarkis, Enis Batur, etc.), et dont le prochain numéro sera édité en turc et en anglais.  […]

[Le Monde, samedi 24 avril 2010]